Si vous ne parvenez pas à lire cet email, vous pouvez le visualiser grâce à ce lien
# 13 - Mars 2019
LE MOT DE LA MÉDIATRICE
Biens communs
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme." Cette formule du brillantissime chimiste Antoine Lavoisier résume à elle seule les centaines de mails reçus à l’occasion de la journée spéciale « Le plastique, non merci » proposée par France Inter le mercredi 27 mars. La lecture de vos messages l’atteste : nous entrons dans l’âge d’or du recyclage. Car notre bien commun, la planète, est fragile et elle s’épuise. L’usufruit de ses ressources naturelles semble désormais compté et tout dans vos courriers traduit votre inquiétude.
La préservation et la transmission de notre planète passent par des politiques ambitieuses mais réalistes, empreintes de justice sociale. Préservation et transmission sont également conditionnées par des pratiques individuelles, des gestes parfois anodins mais déterminants à l'échelle de la collectivité. Il existe de multiples leviers, de petites habitudes vertueuses que vous partagez dans vos messages avec, toujours, le souci de satisfaire les besoins actuels sans altérer ceux des jeunes générations, qui grossissent le cortège des « réveilleurs » ou « agitateurs » de conscience régulièrement dans la rue. Tout aussi pragmatiques et observateurs, nombre d’entre vous soulignent le paradoxe de prôner le développement durable sur les antennes de Radio France tout en consommant de petites bouteilles d’eau en plastique dans les studios, « consommer, c’est détruire ».
Et réformer, c’est construire ? Scepticisme et colère des auditeurs à l’écoute des déclarations de Jean-Michel Blanquer invité dans la matinale de France Inter, hier matin. Le ministre de l’Education nationale venu parler de la réforme du bac et celle de l’école est accusé, dans vos courriers, d’être déconnecté des réalités du terrain.
Sur le terrain les grands reporters, eux, ils y sont. La place accordée à l’actualité internationale sur France Culture est saluée dans vos messages sur les réseaux sociaux. Mali, Mozambique, Algérie, Gaza, Israël, cette semaine la scène internationale suscite des remarques hétérogènes, aucun sujet ne domine mais tous vous intéressent.
Sur le terrain, elle aussi, elle y était samedi dernier à Nice. Au-delà de quelques messages d’auditeurs ne comprenant pas la trop grande importance accordée à la manifestante blessée, on note de fortes réactions à la suite de la chronique de Thomas Legrand, mardi, consacrée à « la leçon de vie (et de sens) d’Emmanuel Macron à Geneviève Legay ».
Tous ces thèmes dominent largement vos courriers cette semaine et suscitent quelques questions :
Pourquoi cette dame était-elle place Garibaldi samedi dernier ? Pourquoi l’environnement , sujet sensible, vous mobilise pleinement ? Pourquoi la jeunesse manifeste pour la planète ? Pourquoi les réformes de l’Education nationale entrainent-elles tant de réactions ? Pourquoi l’actualité internationale convoque autant la franche incompréhension que la tristesse et invite aux commentaires ?
À toutes ces questions, a priori sans lien, existe peut-être une réponse convergente que l’on peut lire dans un cahier de doléances de 1789, des lignes inspirées du préambule de la Déclaration d'indépendance des Etats-Unis et signées Antoine Lavoisier (encore lui !) : " Le but de toute institution sociale est de rendre le plus heureux qu'il est possible ceux qui vivent sous ses lois. Le bonheur ne doit pas être réservé à un petit nombre d'hommes; il appartient à tous. Ce n'est point un privilège exclusif qu'il faut disputer; c'est un droit commun qu'il faut conserver, qu'il faut partager et la félicité publique est une source dans laquelle chacun a le droit de puiser la sienne." L’auteur de ce propos évoque un autre bien commun : le bonheur que tentent peut-être d’atteindre ou de conserver tous ceux qui se mobilisent pour les causes décrites dans vos courriers Chères Auditrices et Chers Auditeurs.
Voici les dominantes du 22 mars au 29 mars 2019 à retrouver dans les messages des auditeurs ci-dessous :
1- #LePlastiqueNonMerci
2- Les bouteilles en plastique
3- Jean-Michel Blanquer dans le Grand entretien de France Inter
4- L'actualité internationale
5- L'édito politique : "La leçon de vie (et de sens) d'Emmanuel Macron à Geneviève Legay"
#LEPLASTIQUENONMERCI
« Bonjour à toute l'équipe du 6/9 et à tous ceux qui travaillent à France Inter,
Je voulais remercier France Inter et Konbini pour leur implication d'aujourd'hui, pour faire comprendre à tous qu'il est possible de se passer du plastique et que les petits gestes simples comme la gourde ou le coton-tige en papier, ne sont vraiment pas compliqués...
C'est ce que je vais essayer de faire comprendre à des enfants de 8 ans, vendredi, dans le cadre de la semaine des parents, en faisant sûrement honte à ma fille, quand je vais débarquer dans sa classe avec ma gourde, mon bee-wrap, mon tupperware en verre et mon petit sac à vrac en tissu !
Ce qui me rassure pour les années à venir, c'est que les enfants sont les premiers à bien prendre le pli et qu'ils n'hésitent pas à rabrouer des adultes dans la rue quand ils "ratent" la poubelle...
Continuez comme ça, on va bien finir par y arriver !!! » (France Inter)
LES BOUTEILLES EN PLASTIQUE
« Fidèle auditeur de France Inter je m'indigne aujourd'hui d'entendre parler sur votre antenne de cette hypocrite action ponctuelle du "sans plastique" alors que dans le même temps les retransmissions vidéos de certaines de vos émissions montrent jour après jour que les bouteilles en plastiques sont toujours utilisées (en 2019 !) sur vos plateaux. Si France Inter n'a pas les moyens de faire une action aussi simple que d'investir dans des fontaines à eau et des mugs ou autres contenants réutilisables, pourquoi faire semblant de s'intéresser au sujet du plastique ? Charité bien ordonnée... » (France Inter)
« A l'heure des prises de conscience responsables globales, puis-je vous suggérer de rapidement faire prendre des mesures pour ne plus acheter et distribuer des bouteilles et gobelets en plastique que l'on voit ça et là sur vos plateaux.
La réduction des déchets plastique est l'affaire de tous. La commande publique doit être exemplaire. Il existe aujourd'hui de nombreuses alternatives aux contenants plastiques. Foncez Radio France! montrez l'exemple SVP! » (France Inter)
« N’y-a-t-il pas d’autres solutions que d’utiliser des bouteilles en plastiques de 50 cl sur le plateau ? Ce n’est peut-être qu’un détail mais à l’heure où tous les jours des reportages sur votre antenne nous expliquent que tous les indicateurs environnementaux sont dans le rouge, c’est étonnant de ne pas vous voir donner l’exemple. N’est-il possible pas de remplir des bouteilles au robinet et/ou d’utiliser des verres en verre ? » (France Inter)
Chères auditrices, chers auditeurs,
Quel plaisir de vous voir répondre si positivement à notre journée sans plastique. Certes, nous ne sommes pas que vertueux et certains d’entre vous ont souligné que des bouteilles en plastique fleurissaient dans nos studios… Mais il faut parfois un électrochoc pour une prise de conscience, et je crois que nous l’avons eue. Notre volonté était de vous associer non seulement au constat mais aussi aux solutions et vous avez énormément contribué, préconisé, proposé. Soyez-en remerciés !
Catherine Nayl
Directrice de l'information de France Inter
JEAN-MICHEL BLANQUER : INVITÉ DU GRAND ENTRETIEN DE FRANCE INTER
« J'écoute la radio tous les matins et j'avoue être assez surprise de n'entendre aucune émission sur la réforme du lycée, aucune analyse de ce qui se passe et qui est grave pour l'avenir de nos enfants, quelques mots lors du journal sur la fusion écoles élémentaires et collèges ce qui est mieux que rien, mais pas suffisant, expliquer, informer sur la mobilisation de la FCPE, des enseignants qui dans bon nombre de lycées font la grève administrative depuis le début du 3ème trimestre, et certains ont démissionné de leur rôle de Prof principale, de l'appel à mobilisation le 30 mars à Paris place du Panthéon, sur la suppression des maths dans l'enseignement commun en première à la rentrée 2019. Bref sur une réforme comptable et qui à terme met en danger l'Ecole Publique !!!!
Merci d'informer les auditeurs sur un sujet qui encore une fois menace l'avenir des jeunes, des enseignants et très anxiogène pour les parents. » (France Inter)
« Blanquer déroule sa communication :
- non, il n’y a pas 12 spécialités dans chaque lycée.
- non, les élèves n’iront pas suivre ailleurs une spécialité faute de places, de transport etc.
- non, la réforme ne va pas alléger les classes car les moyens du Tronc commun sont donnés sur la base de 35. On généralise donc les classes à 35. La liste n’est pas close. [...] Le Ministre peut continuer à désinformer. Je vous invite à venir dans mon établissement pour constater la réalité. » (France Inter)
ACTUALITÉ INTERNATIONALE
« On ne le dira jamais assez mais bravo à France Culture pour la couverture systématique de toute l'actualité internationale. Les journaux sont pa-ssio-nnants. » (France Culture)
« J’entends aujourd’hui un reportage sur la venue dans l’Iowa d’un potentiel candidat démocrate texan (parmi les 15 en lice). Je veux espérer que les médias français ne commencent pas à nous abreuver de cette élection américaine de 2020 ! Quoi ! Sommes-nous des sous-citoyens américains pour nous « saouler » d’évènements dont 75% des électeurs américains eux-mêmes n’ont cure ?
N’y a-t-il pas d’autres sujets plus utiles et plus impliquants pour nous ?
Une élection européenne ne vaut-elle pas mieux qu’une obscure « party » au fin fond de l’Iowa ?
Face aux dangers populistes, face aux tentations centrifuges, ne pensez-vous qu’un peu de pédagogie serait la bienvenue pour expliquer les enjeux européens et leur complexité ?
Merci Madame la médiatrice de faire passer le message...» (Franceinfo)
Jean-Marc Four, directeur de l'information internationale vous répond :
"Vous êtes évidemment tout à fait libres d’avoir ce ressenti, mais il est à notre sens très inexact. Nous ne faisons que peu de choses sur la future présidentielle US comparé à ce que nous faisons et allons faire sur les Européennes.
À l’exception d’Arte qui par définition est une chaine bi-nationale, les chaînes de Radio France sont de très loin dans l’audiovisuel public celles qui accordent la plus grande place à l’actualité européenne.
À l’occasion des élections Européennes Radio France vous propose de nombreux rendez-vous sur ses différentes antennes, avec une journée commune à toutes les stations le 8 avril « Parlons Europe »."
L'ÉDITO POLITIQUE : "LA LEÇON DE VIE (ET DE SENS) D'EMMANUEL MACRON À GENEVIÈVE LEGAY
« Je ne suis pas loin d'avoir l'âge de la personne qui s'est blessée à Nice lors de la manif de samedi. Moi aussi je milite pour "le climat". Je suis en bonne santé et bon marcheur. J'habite près de Bordeaux. Et pourtant je me suis abstenu d'aller à la manif pour le climat du 16 mars. Depuis plus de 3 mois toutes les manifs de "Gilets jaunes" dégénèrent régulièrement (sans parler du combat des "Gilets jaunes " bien étranger, quoiqu'on dise, aux préoccupations climatiques !). La proximité sur le terrain, entre la manif "climat" et le rassemblement "Gilets jaunes" m'en a dissuadé. À un certain âge, on n'a plus sa place dans ces situations-là. Question de sagesse et de détachement, qu'on acquiert en principe à partir d'un certain âge. Je trouve que les propos du chef de l'État sont des propos de bon sens... Je constate qu'ils ont été très bien compris par tous les gens que je fréquente. Aussi je ne comprends absolument pas que cela puisse faire l'objet d'une chronique politique sur France Inter. Je ne pense pas que cela intéresse les auditeurs de France Inter qui attendent et méritent mieux. Stop à ces commentaires de commentaires qui n'intéressent qu'un petit microcosme politico-médiatique ! Il y a plus et mieux à dire quand on a la chance d'avoir une chronique quotidienne tous les matins sur la radio la plus écoutée !!! » (France Inter)
« Merci à vous France Musique et plus particulièrement à vous, Clément Rochefort, pour la diffusion de ce superbe concert donné le 4 décembre 2018 dans la Salle des concerts de la Cité de la musique à Paris avec Baptiste Trotignon ! Vous m'avez donné l'envie d'aller voir de plus près cet artiste que je ne connaissais que de loin !!
Encore merci de la part d'une provinciale qui ne peut profiter de tous ces beaux concerts. » (France Musique)
« Quel régal d'écouter la chronique de Thomas VDB ! Chronique tout en subtilité et rondement menée : cela fait bien longtemps que je n'ai autant ri ! Bravo et continuez ainsi ! Je suis une inconditionnelle ! » (France Inter)
« Vraiment superbe radio.
Je ne suis pas tout jeune mais je kiffe votre radio. Continuez comme ça ! » (Mouv’)
« Kiddy Smile, exactement ce qu'il me fallait pour être de bonne humeur, merci Kiddy Smile ! Merci à toute l'équipe de Boomerang ! » (France Inter)
« Comme tous les samedis, je suis en train de vous écouter...un grand merci Denis Cheissoux, tout particulièrement avec ce reportage dans les écrins avec Lionel Daudet, magnifique. Un grand merci à l'équipe de prise de son... On vous écoute, et nous y sommes dans les écrins.
Randonneuse, la montagne est mon remède pour me ressourcer et là elle me manque car cela fait exactement 12 mois que je n'y suis pas allée... J'étais dans le queyras l'an passé, fin de l'hiver avec encore beaucoup de neige, mais une nature qui se réveille...J'ai eu droit moi aussi à mes petits chamois, qui venaient chercher de la nourriture dans la forêt en mangeant du lichens sur les arbres ou encore ceux profitant des premiers beaux rayons de soleil pour se payer une petite sieste... Des grands moments, où nous nous sentons tout petit et qui nous font prendre conscience qu'il faut préserver tout ça. » (France Inter)
« Extraordinaire émission, j'écoute Affaires Sensibles avec grand intérêt malgré mon ignorance totale du sujet. Quelle voix, si surprenante et si captivante !! » (France Inter)
« Je connaissais bien sûr votre radio mais depuis quelques mois je suis devenue une auditrice assidue. En effet, toutes vos émissions et chroniques sont intéressantes et traitées magnifiquement. La chronique musicale le matin par exemple fait du bien quand on part au travail et les phrases employées sont de vrais poèmes. La tête au carré, pop pop pop, par Jupiter... Quelle culture ! Quel culot ! Quel humour ! Que du bonheur. Merci à toutes vos équipes et merci de continuer. » (France Inter)
« Topissime !!! Ce Jupiter Show m’a fait du bien. Et j’en profite pour exprimer toute mon admiration pour Frédéric Fromet qui, avec Didier Super, est un des meilleurs embassadeurs de France.
Amusez-vous. » (France Inter)
« Bravo pour Le JupiShow à St Etienne un plaisir déjà de vous écouter en semaine, mais la super deux heures de rire ! Bravo toute l’équipe. Continuez. » (France Inter)
Quand les auditeurs deviennent nos professeurs de français...
Rumeur
« Je viens d'entendre dans votre émission une formule en forme de contre-vérité. Pour vous qui traquez le faux, c'est un comble. N'importe quel dictionnaire vous le dira, une "rumeur" est une fausse information. Il s'ensuit donc qu'une fausse rumeur... serait une vérité ! Vous n'êtes pas les seuls, la formulation, issue sans doute de l'analphabétisme dominant, est devenue courante dans les médias... »
Limoges
« Pensez-vous que les journalistes pourraient remplacer le mot LIMOGER, qui a mon sens devrait être retiré purement et simplement du dictionnaire..
Actuellement utilisé pour modification du gouvernement par le Président...
Il fait référence à une pratique du Général Joffre qui se défaisait ainsi de ceux qui ne lui agréaient plus en les envoyant à LIMOGES. »
Anglicismes
« Je « dédie » ce mail aux responsables du groupe de la radio publique dite : « France … quelque chose ». Nous avons eu droit à une standing ovation lors de la fashion week. Heureusement cela a « perduré » une journée. […] Vos speakers qui utilisent « expertise » mot anglais qui signifie compétence, connaissance et non expérience qu’ils emploient au lieu d’expérience. […] Il y a peu de temps nous avons eu droit aux mille z’euros.
Ils parlent des perturbations sur le Rhône avec un « o » ouvert, alors que l’accent « ^ » en faisait un « o » fermé, … C’est vraiment ridicule de s’embêter avec un « ^ ».
Quand je pense que j’ai eu un bac technique, ceux qui ont eu un bac littéraire doivent être malheureux. »
Finalement...
« Un message pour vous témoigner le RAS-LE-BOL complet d'entendre le mot "finalement" prononcé en boucle quotidiennement dans l'émission les informés de Franceinfo ! C'est totalement insupportable ! On finit par zapper ! »
Accord du participe passé 
« Je vous supplie d'évoquer avec la Présidente de Radio France le problème de l'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir. En effet cette règle élémentaire n'est pratiquement jamais respectée par vos journalistes (et ceux de France Télévision) lors de leurs reportages. Et mes chers élèves, qui vont devoir intégrer ce pensum, ont besoin d'entendre un langage oral correct de la part des professionnels de la radio. »
Faire partager 
« Depuis l'avènement d'internet, les médias ne s'embarrassent plus trop avec l'orthographe, la grammaire ou les accords, et il est de plus en plus rare de lire un article sans la moindre faute...
Sur France Bleu, j'entends souvent dire "une recette ou un événement à nous partager" or c'est un verbe transitif...on partage ou on fait partager quelque chose il me semble...Pourquoi se passent ils de" faire partager"? Ça m'horripile d'entendre "un événement à nous partager"... Rassurez-moi... Merci »
Après que...
« En une semaine, cela fait deux fois que j'entends un journaliste prononcer "après qu'ils aient"!
C'est quand même pas compliqué de dire "après qu'ils ont" tout de même! »
Pédocriminalité
« Permettez-moi de présenter toutes mes sincères félicitations à Franceinfo (radio) et singulièrement à sa journaliste Lauriane Delanoë. En effet je l'ai entendue ce mardi 19 mars 2019 à 16h20 et 16h40 présenter le rappel des titres et en particulier utiliser les termes de "pédocriminel" et "pédocriminalité" concernant le père Preynat et les actes qu'il a commis sur des enfants plutôt que "pédophile" et "pédophilie" encore trop couramment utilisés, y compris sur votre antenne malheureusement, qui ne font qu'épouser la trop grande complaisance de la société et de l'Église vis-à-vis de tels actes. Convaincue de la très importante puissance éducative et performative de l'usage qu'une civilisation fait des mots, je me réjouis grandement que le service public qu'est (aujourd'hui encore) Franceinfo contribue ainsi activement à plus de citoyenneté! Bravo et merci! »
Températures
« Sur France info la personne en voix off dit systématiquement au sujet des températures : "entre XX à XX degrés". Je crois qu'on dit soit : "de XX à XX degrés", soit "entre XX et XX degrés", mais pas un mélange des deux »
Flics et Gilets jaunes emportés par la foule : le billet de Nicole Ferroni
Le coup de cœur est guidé par les messages des auditeurs.
"Je n'aurais jamais imaginé qu'il soit humainement possible d'avoir autant de talent.
Maintenant, je sais."  Cette semaine, les auditeurs ont partagé avec nous leur coup de coeur pour le billet de Nicole Ferroni du mercredi 27 mars.
"Autrice", par Maria Candea
"Autrice, quand même, c'est moche. "
Maria Candea, Maîtresse de conférences en sociolinguistique française, Université Sorbonne Nouvelle. revient sur l'utilisation du mot "autrice".
[PROCHAIN RENDEZ-VOUS]
Samedi 30 mars sur franceinfo à 11h51 et 13h51 : Comment couvrir les manifestations des Gilets jaunes ? avec Matthieu Mondoloni
Franceinfo : tous les samedis à 11h51 et 13h51
France Culture : un jeudi sur deux dans La Grande Table à 13h20
France Inter : un vendredi par mois dans l’Instant M à 9h40 et un samedi par mois dans Secrets d'Info à 13h20
Comment couvrir les manifestations des Gilets jaunes ?
avec Matthieu Mondoloni
Samedi 30 mars sur franceinfo : Quelle est la spécificité des manifestations des Gilets jaunes ? Où réside la difficulté pour couvrir ce type de manifestation ? Que pensez-vous du fait de devoir travailler avec des agents de sécurité ? 
Matthieu Mondoloni, grand reporter, a couvert 8 manifestations des Gilets jaunes depuis le 17 novembre. Il répondra aux questions des auditeurs ce samedi à 11h51 et 13h51.
Le retrait temporaire de l'antenne de Léa Salamé, l'Europe et l'environnement
avec Laurence Bloch et Catherine Nayl
Ce mois-ci dans le rendez-vous de la médiatrice sur France Inter, trois sujets ont fait réagir les auditeurs : Léa Salamé, l’Europe et l’environnement.  
Retour sur le traitement de ces actualités avec Laurence Bloch, la directrice de France Inter et Catherine Nayl, directrice de l’information de France Inter.
Twitter
Facebook
Instagram
Site           mediatrice.radiofrance.fr
Mentions légales
Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.
Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment. Pour vous désabonner
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL.
Crédits photo
© Radio France / Christophe Abramowitz -  © France Inter / Konbini -  © Getty Images - © Capture d'écran France Inter - © Getty Images / Tara Moore  -  © Valéry Hache / AFP  - © Ludovic Marin / AFP