Version en ligne
#3/2020 - Janvier 2020
 L'ÉDITO DE LA MÉDIATRICE


Chacun sa croix

Wolinski disait que le rire est le plus court chemin d’un homme à l’autre. Pour Frédéric Fromet, le rire est désormais un chemin de croix. L'humoriste, qui présente une chanson parodique chaque vendredi dans l'émission de Charline Vanhoenacker « Par Jupiter » sur France Inter a commis, le 10 janvier, une chanson intitulée « Jésus est pédé » en réponse à une décision de la justice brésilienne. Rappelons que deux jours plus tôt, la justice brésilienne a ordonné à Netflix de retirer de son offre de vidéos en ligne "La première tentation du Christ", une fiction dans lequel Jésus semble entretenir une relation homosexuelle. Ce scénario a déclenché la colère des associations catholiques brésiliennes et des milieux conservateurs.
La chronique de Frédéric Fromet, est un pastiche de "Jésus revient" dans lequel Jésus est présenté, en termes crus, comme un « membre de la LGBT » (LGBT sigle utilisé pour souligner la diversité des minorités sexuelles et de genre : Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Trans).
Cette chanson suscite depuis une semaine un tombereau de réactions directement adressées au service de la médiation de Radio France : des courriels par centaines, des milliers d’interpellations sur les réseaux sociaux, de la part de catholiques, de la droite, de l’extrême-droite et d’associations LGBT, mais pas seulement : « Cette chanson est doublement insultante, et pour les chrétiens et pour les homosexuels. Sous prétexte de faire de l'humour, peut-on se permettre de composer une chanson -en citant le nom d'une personne célèbre (le feriez-vous pour Mahomet ou encore Yahvé)- d'insulter qui on veut (« pédé » de nos jours est une injure) et de la diffuser? », « Je suis profondément blessé par ces paroles. Le droit au blasphème revendiqué par votre journaliste n'est pas le droit à l'insulte, à un moment où les églises catholiques sont vandalisées. Une radio de service public doit connaître les limites à ne pas dépasser», « Je suis  musulmane, mais la religion n'a rien à voir là-dedans.Cela s'appelle juste un peu de respect , un peu de décence, un peu de douceur pour nos oreilles. La provocation c'est amusant, il ne faut pas qu'elle devienne stérile. D'ailleurs, le fait même de chanter Jésus est un pédé, de cette façon, est insultante envers la communauté LGBT », « Des paroles ordurières, un irrespect total de vos auditeurs. », « Pourquoi se priver contre les chrétiens puisqu’on ne risque rien ? ».

J’ai pris connaissance de chaque courriel et je comprends l’indignation, la colère, également la tristesse. Devant cette avalanche de plaintes, il ne s’agit pas de dresser le bouclier arrangeant de la possibilité de tout exprimer, sous couvert de liberté d’expression. Il ne s’agit pas non plus de prôner l’interdiction, la régression, la censure ou pire d’engendrer un phénomène d’autocensure, autrement dit de bâillonner.
Non. Il s’agit ici de souligner que la revendication à la vacuité et au ricanement désinvolte conjugué à la polarisation des cibles visées (catholiques, homosexuels, etc.) confine à une facilité éloignée de l’exigence du service public. Il y a là l’infaillible indice d’un renoncement à l’intelligence du rire.

L’humour écrit un auditeur « est tout simplement un exercice réservé aux personnes ayant, selon les mots de Blaise Pascal, l’esprit de finesse ». Cette évocation de Pascal me semble fort à propos. Enrichissons-la avec les propres mots de ce philosophe, dont la force argumentaire ne lasse pas d’éblouir, en rappelant que "la vraie éloquence se moque de l’éloquence, la vraie morale se moque de la morale ; c’est-à-dire que la morale du jugement se moque de la morale de l’esprit – qui est sans règles. Car le jugement est celui à qui appartient le sentiment, comme les sciences appartiennent à l’esprit. La finesse est la part du jugement, la géométrie est celle de l’esprit. Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher." Et le rire y a sa place, me semble-t-il.

Les humoristes de France Inter sont les héritiers d’une tradition du rire exigeant incarnés par des Pierre Desproges, Claude Villers ou Luis Rego. Spirituels, outranciers, au sens de la répartie exceptionnel. L’ancien monde peut-être ? 
Dans son beau livre « Les coulisses de la radio » publié en 2015 aux éditions du Chêne/ Radio France, le journaliste Gérard Courchelle, longtemps présentateur du journal de 8 heures sur France Inter, écrit, notamment au sujet de l’émission de Charline Vanhoenacker : « Ce sont des moments décapants, crépitants d’humour et d’esprit. Dans leur finesse et dans leur fougue, ils ne tombent jamais dans l’ornière du ricanement , cette rouille de l’intelligence et du discernement. Avec ceux-là, oui, il est possible de rire de tout, parce que nous sommes assurés de rire avec des gens qui savent où se situe la frontière invisible entre la responsabilité et l’ombre ». Les milliers de messages reçus ont jeté une ombre dans le studio. Prémisse de la sensibilité, de l’idéologie à venir ?  Au début des années 30, le philosophe, journaliste et théoricien politique italien Antonio Gramsci avait identifié ce possible. Il écrivait dans ses Cahiers de prison : « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres ».

Bonne lecture,

Emmanuelle Daviet
Médiatrice des antennes

Voici les dominantes du 10 janvier 2020 au 17 janvier à retrouver dans les messages des auditeurs ci-dessous :

1- La chanson de Frédéric Fromet
2- Les violences policières
3- Les grèves contre la réforme des retraites
4- "Toutes les lignes de métro fonctionnent" ?
5- Les publicités SUV

Débat de l'actu : La souffrance des personnels hospitaliers
Coup de cœur des auditeurs : Izia dans Boomerang sur France Inter

LA CHANSON DE FRÉDÉRIC FROMET

Message d'auditeur
​​​​​​​« Je tiens à vous  faire part d'une remarque concernant la chronique de Fréderic Fromet. En allumant  la radio, je tombe sur la chanson du vendredi… "Jésus est PD" !!! Je suis profondément choquée d'un tel irrespect pour les croyances d'autrui et par l'utilisation du terme "pédé" qui, étant une insulte, traduit également un manque de respect envers les personnes homosexuelles. La liberté d'expression nous dira-t-on sûrement… Triste liberté que celle qui se fiche du respect d'autrui… » (France Inter)
 À lire, une sélection de messages sur le même sujet
Réponse
FRÉDÉRIC FROMET ET
​​​​​​​LAURENCE BLOCH RÉPONDENT AUX AUDITEURS


A la suite de la chanson de Frédéric Fromet sur France Inter vendredi 10 janvier 2020 dans l’émission « Par Jupiter », vous êtes nombreux à avoir écrit à la Médiatrice des antennes de Radio France. Chaque message a été lu très attentivement et pris en considération.
Frédéric Fromet y apporte sa réponse ainsi que Laurence Bloch, la directrice de France Inter.
LIRE


LES VIOLENCES POLICIÈRES

Messages d'auditeurs
« Ce matin, après avoir rappelé la mort d'un homme par asphyxie, victime de la violence policière, vous avez enchaîné, sans aucune transition sur la mort du policier lyonnais tué par des malfrats puis sur un suicide. Autrement dit vous avez travaillé comme des cochons en mélangeant des situations qui n'ont strictement rien à voir les unes avec les autres. Vous cherchiez à démontrer quelque chose, à expliquer quelque chose ? Là c'est un zéro pointé. Journaliste c'est un vrai métier ne le perdez pas de vue et prenez un peu de hauteur. Je commence mal la journée. » (Franceinfo)

​​​​​​​« Les propos de la porte-parole du gouvernement ce matin sont un diamant de langue de bois. Elle nous dit que ce sont les vidéos qui sont la cause des violences policières.
Ses propos sur l'opinion publique sont l'expression de la cécité de ce gouvernement. Elle confirme que la réforme des retraites constitue un moyen de "récupérer" les fonds disponibles dans les caisses de retraite des régimes "spéciaux".
Pouvez-vous avoir des invités plus respectueux des auditeurs ? »
(France Inter)
 À lire, une sélection de messages sur le même sujet

LES GRÈVES CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES

Message d'auditeur
​​​​​​​« Je vous écris parce que j'aime tellement votre radio. Mais je ne m'y retrouve plus.
Après le feuilleton quotidien sur les Gilets jaunes et maintenant sur les grèves, je m'étonne que vous soyez à ce point le porte-parole des syndicats grévistes : vous annoncez chaque manif prévue, vous faites leur publicité à leur place, il suffit d'être "quelques dizaines" dans une manifestation pour être sur votre antenne. Vous ne donnez que très peu la paroles aux "sans voix", ceux qui voudraient bien retrouver des transports, les personnes âgées, les malades… Interrogez un peu les kinés sur les souffrances de leurs malades. Vous ne voyez pas ma voisine, 80 ans, rentrer en pleurant en revenant de la sécurité sociale sous la pluie parce qu'elle n'a pas trouvé de transport. C'est facile de soutenir les grèves quand on habite en Ardèche. "Les Français soutiennent les grévistes". Qu'en est-il des chiffres de soutien en Île-de-France ? Dans le métro, le tramway, il y a beaucoup de colère. »
(France Inter)
 À lire, une sélection de messages sur le même sujet

"TOUTES LES LIGNES DE MÉTROS FONCTIONNENT" ?

Message d'auditeur
​​​​​​​« Je voudrais réagir à une info que j'entends tous les matins depuis le début de la semaine et qui me hérisse à chaque fois : "toutes les lignes de métro fonctionnent mais seulement aux heures de pointes pour la plupart".
Vous laissez pensez ainsi qu'au moins aux heures de pointe tout va bien pour les Franciliens. Mais il n'en est rien !
Rien que pour prendre l'exemple de la ligne 5 que je suis censée emprunter tous les matins, seul le tronçon Place d'Italie-Oberkampf était ouvert et ne desservait pas forcément toutes les stations ou sinon de manière aléatoire. La ligne 3 ne dessert elle qu'une poignée de stations du côté de Levallois. Je ne connais pas le détail des autres lignes mais ce ne sont pas des cas isolés. Alors de grâce ne laissez pas penser que tout va bien pour les Parisiens qui essaient de travailler tous les matins, c'est encore loin d'être la cas malheureusement ! »
(France Inter)
 À lire, une sélection de messages sur le même sujet

LES PUBLICITÉS SUV

Message d'auditeur
​​​​​​​« J’écoute France Inter toute la journée depuis des années et suis très sensible à la ligne humaniste et écologiste de cette radio dans laquelle je me retrouve pleinement.
Mais il y a une chose que je ne supporte plus sur vos ondes : les PUBLICITÉS POUR LES VOITURES ! Peut-être que vous n’êtes pas libres de choisir vos annonceurs, mais ces pubs vont à l’encontre de vos principes, après l’excellente émission la "Terre au carré" par exemple…»
(France Inter)
 À lire, une sélection de messages sur le même sujet


Débat de l'actu
LA SOUFFRANCE DES PERSONNELS HOSPITALIERS


Retrouvez les messages, témoignages ou réactions, des auditeurs à la suite du Grand Entretien ce 15 janvier 2020 animé par Ali Baddou et Léa Salamé à 8h20, avec Martin Hirsch, directeur général de l’APHP.​​​​​​​
LIRE


COUP DE CŒUR : IZIA DANS BOOMERANG

Mardi 14 janvier, Izia était l'invitée d'Augustin Trapenard dans Boomerang sur France Inter : coup de cœur des auditeurs

Messages d'auditeurs
« Augustin, merci encore une fois pour votre émission ; merci de savoir choisir vos invités et de savoir les écouter pour que nous partagions cette écoute. Ce matin, quelle joie d'entendre chanter a capella Izia, merci Izia pour ce saut de l'ange, les pleurs partagés; c'était la Joie de pleurer avec vous, pleurer pour la beauté alors que notre monde me fait pleurer chaque jour de sa perte d'humanité. Et une pensée vivante bien entendu pour votre père que j'ai eu la chance de croiser un peu et qui portait cela en lui. Je vous souhaite à vous trois, Izia, Jacques et Augustin une belle journée. » (France Inter)

« Cher Augustin Trapenard,
souvent, vos émissions m'inspirent, me font réfléchir ou découvrir de nouveaux auteurs, rire parfois aussi. Aujourd'hui, votre émission m'a émue aux larmes, tant vous et votre invitée étiez fulgurants de sincérité. 
Merci de démontrer jour après jour que le coeur et la raison existent et ne sont décidément ni ridicules, ni obsolètes.
Je vous souhaite une merveilleuse année 2020, et vous remercie. 
Chapeau bas Monsieur Trapenard! »
(France Inter)​​​​
 À lire, une sélection de messages sur le même sujet
 


« La série de podcasts « Des hommes violents » est d’une excellente qualité comme tous les programmes de France Culture. C’est assez édifiant de constater l’inefficacité de ce groupe de parole sur la majorité des participants et la réassurance que ces échanges procurent à la plupart qui sont dans une posture de victime (des machinations de leur femme, de la police, de la justice, de la société - ça commence à faire beaucoup non ?) et qui sont incapables ou dans l’incapacité de reconnaître la gravité des faits. » (France Culture)

« Je voulais simplement remercier France Musique et toutes les équipes qui y travaillent pour vous remercier de tous les programmes complets, intéressants et divers qui sont diffusés, j'écoute depuis des années France Musique, mais, je crois, de plus en plus, aussi, merci. » (France Musique)

« Véritablement extraordinaire « Des hommes violents ». Merci ! C'est un outil de travail magnifique. Bravo ! Bravo à vous Sonia Kronlund pour ce que vous faites et bravo à vous Mathieu Palain pour votre parcours initiatique dans la violence des hommes et des femmes » (France Culture) 

« Un grand Merci à Laure Grandbesançon et son équipe pour les Odyssées. Je prends beaucoup de plaisir à les écouter avec mon fils de 9 ans qui me demande régulièrement s'il y a de nouveaux épisodes "dans l'appli France Inter". 
Nous apprenons en nous divertissant : une très bonne façon de faire aimer la radio à cette nouvelle génération ! »
(France Inter)

« Je viens d'écouter l'émission Grand Bien vous fasse du 1er janvier en podcast et j'avais envie de vous écrire. 
Je voulais vous remercier pour votre formidable émission qui porte bien son nom ! Merci à toute l'équipe, à tous les intervenants, les invités et à Ali Rebeihi dont le son de sa voix me fait déjà grand bien ! 
Tous les sujets que vous évoquez m'intéressent et font souvent écho à plein de choses personnelles... 
Merci de les mettre à disposition en podcasts, car il m'est rare de pouvoir vous écouter en direct du fait de mon boulot ! Ce qui est bien dommage ! 
Merci pour ce que vous apportez par le biais de vos multiples sujets de conversations... et la manière dont vous le faites. Même le choix des musiques est super ! Votre émission porte vraiment bien son nom, et tout le monde gagnerait à l'écouter !..
Très bonne année à vous tous ! » (
France Inter)

« Merci à la matinale de France Culture. Guillaume Erner et la matinale de France Culture merci. Oser parler de Notre Dame des Landes en pleine grève et comme un laboratoire du futur, Merci. France Culture, nous espérons vous avoir encore longtemps sur les ondes : seule radio où il n' y a pas de pub et où on laisse les invités développer leurs idées. Guillaume Erner merci à vous, vous êtes une très belle (et rusée) personne ! » (France Culture )

« Merci Madame la Médiatrice. Votre lettre est attendue et indispensable.Je souhaiterais que le traitement de l'actualité sur France Inter soit aussi équilibré que votre traitement du courrier des auditeurs. A la lecture de votre édito et des courriers sélectionnés, comme à l'écoute des autres radios, en cas de grève par exemple, on découvre qu'il existe "une autre France". Tout a déjà été écrit dans différents courriers des auditeurs, je n'ai rien à ajouter. En souhaitant vivement la poursuite de votre mission. » (Médiatrice)

« J'ai la grande chance de rentrer du travail en voiture et de pouvoir écouter Un Jour dans le monde tous les soirs. Vraiment, j'adore. Chaque partie m'intéresse. J'enlèverais même volontiers la musique pour en avoir plus. Je suis particulièrement fan des "mondes à l'envers" et du "monde selon Trump", qui nous permettent de prendre du recul !
Continuez ! Au plaisir de vous écouter. »
(France Inter)

« Merci France inter de ce premier Téléphone Sonne sur la Convention Citoyenne pour le Climat. Cette convention est un espoir formidable pour la démocratie. Les lotis présents sont très intéressants. Le Téléphone Sonne me semble être une émission pour la démocratie. Je crois que cela ferait vraiment sens pour la démocratie et l'avenir que le Téléphone sonne fasse plus d'une émission sur ce sujet. » (France Inter)

« Comme je les admire ces bulleurs et bulleuses !! Quel talent !!
Joyeux entretien avec Marion Montaigne : "Parce que c'était elle.. et parce que c'était vous" , cher Augustin ! »
(France Inter)

LIRE LES MESSAGES
 

VIDÉOS

"SUR PARIS" OU "À PARIS"
​​​​​​​PAR BERNARD CERQUIGLINI


Bernard Cerquiglini, Professeur des Universités, Recteur honoraire de l'Agence universitaire de la Francophonie, Ancien Délégué général à la langue française et aux langues de France, Membre de l'Académie royale de Belgique, explique le sens des mots. 
​​​​​​

VOIR

MATTHIEU MONDOLONI ET LES AUDITEURS

Matthieu Mondoloni grand reporter à franceinfo, nous parle de lui et des auditeurs : Etes-vous attentif aux messages des auditeurs ? Le message d’auditeur qui vous a le plus marqué ? Quel auditeur êtes-vous ? Quelle voix de radio a compté pour vous ?

​​​​​​​
VOIR
TOUTES LES VIDÉOS
 

ARTICLES

Résultats Médiamétrie vague novembre-décembre 2019 : Radio France dépasse les 15,5 millions d’auditeurs

De plus en plus de Français se sont tournés vers les offres éditoriales de Radio France, dans une période de forte actualité nationale et internationale.
LIRE

Baromètre 2019 : 33e baromètre de confiance Kantar pour le journal La Croix

L’intérêt des Français pour l’actualité n’a jamais été aussi bas, et la confiance envers les médias reste à des niveaux historiquement faibles, selon le baromètre annuel réalisé par Kantar pour le quotidien La Croix, publié ce mercredi. 
LIRE
 
[PROCHAINS RENDEZ-VOUS]
Samedi 18 janvier sur franceinfo « La couverture du Dakar sur franceinfo », Vincent Rodriguez, directeur des Sports de Radio France, ​​​​​​​est au micro de la médiatrice, Emmanuelle Daviet à 11h51 et 13h51.

​​​​​​​​​​Franceinfo : tous les samedis à 11h51 et 13h51
France Culture : un jeudi sur deux dans La Grande Table à 13h20
France Inter : un vendredi par mois dans l’Instant M à 9h40 et un samedi par mois dans Secrets d'Info à 13h20
 
L’Iran : le traitement sur France Culture

L'Iran est au coeur de l'actualité internationale en ce moment et fait réagir les auditeurs. 
Le traitement de la mort du général Soleimani sur l'antenne de France Culture a soulevé des questions d'auditeurs. 
Frédéric Barreyre, directeur de la rédaction de France Culture, est au micro d'Emmanuelle Daviet.
​​​​​​​​​​​​​


​​​​​​​
ÉCOUTER LE RDV
L’affaire Carlos Ghosn et son traitement sur Franceinfo
L’affaire Carlos Ghosn fait réagir les auditeurs depuis son arrestation au Japon le 19 novembre 2018. Après la conférence de presse qu’il a donné au Liban le 8 janvier 2020, les messages d’auditeurs sont arrivés en nombre au service de la médiation. 
Isabelle Raymond, chef adjointe du service économie et social de franceinfo revient sur l’affaire et la diffusion de la conférence de presse.
​​​​​​​

ÉCOUTER LE RDV

TOUS LES RENDEZ-VOUS
​​​​​​​
 
   
Instagram
@mediatriceradiofrance
Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment. 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL.
Se désinscrire

​​​​​​​Crédits photo : © Christophe Abramowitz, Radio France. © Capture d'écran France Inter © Getty Chakarin Wattanam © Afp Stoupak © AFP Damien Meyer © Anne-Christine Poujoulat AFP © RATP